D'Arianrhod à nos mythes et symboles, il n'y a qu'un Fil. Pour ceux qui veulent en savoir plus, dans l'ordre alphabétique.

An-nawn: Dérivé de Anwn ou Annwvyn dans la mythologie celtique, ce terme désigne le séjour des morts, enfer celte où réside Arawn, le seigneur de la mort mais aussi Cythraul, le dieu du mal.

Arawn: Le dieu des morts, souverain de l'Anwn dans la même mythologie.

Arianrhod: Déesse celtique de la roue, du cercle et de la toile d'araignée dont le fil symbolise la Destinée. Dans le roman, ce nom désigne la toile du monde.

Calame: ou Qalam dans les traditions islamiques. C'est la plume suprême, l'intelligence universelle qui grave les destinées du monde, symbole de la prédestination. Dans le roman, c'est le nom du dragon divin de l'éther.

Canolfan: nom féminin qui signifie "centre" en gallois, le nom masculin étant "canol". Canolfan est ici la cité mythique qui se trouvait autrefois au carrefour du monde et disparut avec la Division.

Fafnir: Dragon régent de l'élément feu en magie draconique, ce nom appartient en réalité à la mythologie nordique. Fafnir est l'un des trois fils du magicien Hreidmar à l'origine de la saga de l'anneau des Nibelungen. Ce nain se transforma en dragon pour protéger le trésor de son père mais fut finalement tué par le héros Siegfried. Dans le roman, Fafnir est le nom donné au dragon divin du feu.

Généraux du Chaos: Famine, Peste et Colère (ou Guerre) sont trois des quatre cavaliers de l'Apocalypse biblique. L'un apparaît sur un cheval noir, tenant une balance, il proclame : "un litre de blé pour un denier ; trois litres d'orge pour un denier ; ménagez l'huile et le vin !" C'est Famine. L'autre monte "un cheval rouge et a mission de bannir la paix hors de la terre et de faire en sorte que l'on s'égorge les uns les autres": c'est la guerre. Le troisième galope sur un cheval verdâtre, c'est la Peste. Ce dernier est suivi par Hadès qui engloutit les morts. Dans le roman, c'est Arawn qui ferme la marche de ces trois cavaliers.

Grael: Dragon régent de l'élément terre en magie draconique. Viendrait du suédois "gräl" signifiant "dispute, querelle". Dans le roman, c'est le nom du dragon divin de la terre.

Gwydd: Homonyme gallois désignant à la fois les mots arbre et science. C'est le nom du dragon divin du bois.

Ilygad Y Dydd: Littéralement "Oeil du Jour" en gallois, terme poétique qui désigne à la fois le soleil et la marguerite. C'est le nom de la cité royale de Denhaut où arrive Saha au début de l'histoire.

Maylrey: Version finale d'un mot complètement inventé qui s'apparente étrangement au terme gallois "Maelrys" signifiant "métal impétueux" et Maelrhys signifiant "prince ardent" en celte. Dans le roman, c'est le nom secret de Galièn.

Mithra: est le fils de Rachel, descendant de la maison d'Itilgad dans le roman. Son nom est inspiré de la mythologie iranienne où Mithra est le dieu du salut, distributeur de l'énergie vitale et souverain des armées. Son culte, solaire, lié au symbole du taureau, connut un regain de popularité sous l'empire romain, concurrençant même le christianisme. Comme le personnage du roman, ce dieu est né le 25 décembre, jour où l'on célébrait la renaissance du soleil après le solstice d'hiver.

Naelyan: Dragon régent de l'élément eau en magie draconique. C'est le nom du dragon divin de l'eau dans le livre.

Sahasrara: est le nom du personnage principal dans le livre. Ce nom est inspiré du Sahasrâra, le septième chakra dans le tantrisme hindou ou chakra couronne situé au sommet du crâne. Symbolisé par un lotus aux mille pétales, il ouvre à l'existence éternelle et infinie, libérant ainsi de la roue des réincarnations. Siège du savoir et de la conscience, il donne le pouvoir de faire ce que l'on souhaite et d'empêcher ce qui est contraire à la volonté. Déterminé par la couleur blanche, il réunit les énergies des chakras inférieurs, telle la lumière incolore qui réunit toutes les couleurs du spectre.

Sairys: Dragon régent de l'élément air en magie draconique et nom du dragon divin de l'air dans le roman. Pour ce qui concerne plus particulièrement la magie draconique, cela semble être un type de magie réellement pratiqué dans notre réalité, au même titre que la wicca par exemple.

©Textes et Images, tous droits réservés